Si pour certains la compréhension du fonctionnement de l’internet s’avère être d’une complexité à faire exploser les méninges, d’autres arrivent, au contraire à l’expliquer, et ceci, en utilisant peu de moyens et en un temps record. C’est à ce jeu d’aller à la source pour chercher l’explication logique et scientifique qui s’apparente à l’utilisation de cette ressource quotidienne et quasi indispensable qui est l’internet, que l’entreprise The Request a organisé ce vendredi 05 août 2022, une émission autour du fonctionnement de l’internet en Haïti. Animé par Sandy Clervil et Steve Pèdre, ce rendez-vous hebdomadaire sur Twitter baptisé ” LET’S TALK Technology in business” a reçu un expérimenté du domaine du fonctionnement de la technologie en Haïti, Monsieur Max Larson Henry, le PDG de Transerval. Plus de deux heures de discussion ont été enchaînées afin d’arriver à cerner les fondamentaux du domaine.

Suivez un extrait écrit de tout ce qui a été dit à ce sujet et ce qu’il faut retenir de l’utilisation d’internet.

Que signifie “INTERNET” et comment il a été conçu ?

Avant l’arrivée d’Internet, les premiers réseaux étaient des réseaux placés localement, c’est -à -dire organisés autour d’ordinateurs centraux.

Puis, le projet de la construction d’un réseau étendu de machines communiquant entre eux a vu le jour à la fin des années 1960, aux États-Unis. Au départ, ce projet était un projet militaire, porté et financé par l’armée américaine. Le Département de la Défense aux USA a compris combien la communication était un élément incontournable pour gagner les différentes batailles. Il fallait, de ce fait, concevoir un réseau capable de transmettre des messages sur de grandes distances, tout en ayant des protocoles pouvant résister aux bombardements. L’esprit du projet était de permettre la communication de bout en bout, même si certains points de ce réseau seraient affectés. Et c’est ainsi que l’ARPANET a vu le jour, un réseau de communication américain.

Ensuite, les protocoles TCP/IP, qui sont au cœur du fonctionnement d’Internet ont été créés. Ils permettent à des ordinateurs différents d’échanger des messages au sein de réseaux différents.

Au fil du temps, ce projet purement militaire a pu se situer dans un contexte privé, puis dans un contexte de commercialisation afin de permettre à plus de personnes de rester connectés entre eux. Internet serait donc compris comme étant LE réseau des réseaux.

Cas d’Haïti: comment fonctionne internet 

Le taux d’intégration

Monsieur Max Larson Henry a souligné que selon une étude de Data Reportal, publiée en janvier 2022, le nombre d’utilisateurs d’internet en Haïti serait de 5 millions ! Soit un taux d’intégration de 41%.

Monsieur Larson poursuit sa réflexion pour dire que malgré ce chiffre a largement dépassé ce qu’il existait il y a 15 à 20 ans, il ne faut toutefois pas crier victoire, car en comparaison du taux d’intégration de certains de nos voisins, nous, en Haïti nous sommes en deçà.

En effet, les taux des pays comme le Bahamas, la République Dominicaine entre autres sont entre 75 et 90% d’intégration. Ce qui représente le double de celui d’Haïti.

La subdivision du marché de l’internet en Haïti

Toujours selon Monsieur Larson, le marché Haitien est partagé en cinq (5) fournisseurs d’accès à internet

  1. Digicel
  2. Natcom
  3. Access Haiti
  4. Hainet
  5. HDN (Haiti Data Network)

Les deux premiers fournisseurs étant également des opérateurs de téléphonie mobile, les trois autres n’offrent pas ce type de service.

Ces opérateurs offrent à partir d’infrastructures sans fil avec spectre électromagnétique des fréquences de 2.4 gHZ et 5.8 gHZ. Selon certaines normes précises et suivant certaines conditions, la CONATEL peut donner exceptionnellement un droit d’usage d’autres fréquences à des fournisseurs moyennant certains frais. Les infrastructures sans fil et par fibre optique sont plus fréquentes aujourd’hui en Haïti, contrairement au réseau satellitaire, très utilisé à une certaine époque.

Achat de capacité par les fournisseurs locaux d’internet pour les revendre sur le territoire haïtien.

Les fournisseurs locaux créent une certaine connexion internationale, voire même, une dépendance de telle sorte que la plupart d’entre eux achètent des capacités venant des fournisseurs régionaux pour les revendre au sein du pays. D’où la création d’une infrastructure comprenant des site de relais : A kaliko et au niveau de la baie de Port-au-Prince pour des connexions à travers des fibres optiques.

En effet, certains de ces fournisseurs d’internet achètent des capacités entre les mains de Columbus Networks, l’un des leaders du réseau sous-marin à fibre optique. Puis, ces fournisseurs d’internet contractent également des fournisseurs de contenu. Car, mis à part l’accès à internet, il faut également l’accès aux différents contenus. C’est en ce sens qu’en 2009, l’association Haïtienne pour le développement des Technologies de l’information et de la communication (AHTIC) avec le support de LACNIC (Latin America and Caribbean Network Information Centre) et Network Startup Resource Center, une organisation à but non lucrative basée à l’université de l’Oregon, ont mis en place un point d’échange ou un carrefour afin de permettre à deux (2) clients de fournisseurs différents de communiquer plus rapidement et plus facilement. Ce point de rencontre se trouve présentement à Boutilye (Haïti) et à faciliter de manière considérable la communication.

Qu’en est-il de LACNIC ?

LACNIC est un registre régional d’adresses IP. Il exerce ses activités en Amérique latine et dans une partie de la Caraïbe. L’adresse IP quant à elle est un numéro d’identification qui est attribué de façon permanente ou provisoire à chaque périphérique relié à un réseau informatique. Il existe des adresses IP de version 4 sur 32 bits, et de version 6 sur 128 bits. D’où IPV4 et IPV6. Un fournisseur d’accès internet doit avoir une adresse IP à fournir à ses clients.

Starlink : A quoi peut-on s’attendre ?

Selon Monsieur Larson, l’enthousiasme qui se fait ressentir autour de l’arrivée de starlink est compréhensible. Et c’était le même cas, voire plus encore, lors de l’arrivée de la Digicel en 2006. Selon lui, cela s’explique par l’insatisfaction de la clientèle du rendement des fournisseurs de services actuels. Ces derniers veulent avoir d’autres alternatives. Et plus il y a de concurrents sur un marché, plus cela profite au client final.

En effet, Starlink présente des avantages importants. Étant une division de Space X, il a la capacité de se déployer de manière infinie. Sa venue potentielle en Haïti fait beaucoup d’heureux déjà à un point tel que certains peuvent même acheter l’équipement nécessaire par avance. Selon lui, cela profitera au pays de mettre d’accepter l’internet par satellite.

Pour aller de l’avant, que faire pour améliorer l’infrastructure technologique en Haïti.

Monsieur Larson a souligné que l’infrastructure Tech en Haïti ainsi que l’écosystème doit être soutenu de part une politique publique visant l’intégration des investissements directs étrangers, le développement d’accessibilité à internet dans les milieux ruraux, l’élaboration et la promulgation des lois qui renforcent le mécanisme de création de société anonyme permettant aux jeunes d’intégrer l’écosystème, des solutions pour une meilleure facilité d’énergie, l’accessibilité de prêt et de fonds de garantie, la prise en charge par les universités pour la création de valeur et la mise en place d’un observatoire multi-acteur se penchant sur les affaires socio politique.

Cet échange de plus de deux heures a permis à plus d’un de mieux concevoir l’écosystème de la technologie en Haïti tout en les rappelant de leur pouvoir d’agir afin de changer et impacter leurs communautés.

En somme, les avantages de l’utilisation d’internet sont immenses. Mais parfois, on a tendance à ne retenir que les mauvais côtés. Comme un couteau à double tranchant, l’internet peut amplifier tout ce qui se fait. Jouant son rôle d’amplificateur, une certaine prudence est de mise en évitant forcément de partager des contenus qui pourraient vous porter préjudice.

Sarah Marlange Zéphyr
Sarah Marlange Zéphyr

Leave a Reply

%d bloggers like this: